.[ Maraudeurs à Poudlard ].

Poudlard au temps des Maraudeurs ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans le Droit Chemin [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Dans le Droit Chemin [PV]   Ven 8 Fév - 20:44


  • Le voyage en Porte-au-loin n'était jamais agreable à faire. Pourtant, il fallait bien avouer qu'il s'averait être d'une remarquable utilité. Tobbias, son fils Severus et sa soit disant "meilleure amie" Cassandre, s'étaient servis de l'object magique pour rentrer chez eux. Aussi, au bout d'un temps, qui paru bien long, le porte-au-loin atterit enfin. Tobbias posa habilement le pied à terre, comme s'il faisait le trajet tous les jours, avec un naturel incomparable. Tous trois se retrouvaient en pleine nuit, au beau milieu d'un parc desertique, aux allures assez effrayantes. Les balancoires grincaient sous les courants d'un vent poignant, les tourniquets étaient comme animés d'une vie propre, et les sifflement du vent dans les branches des arbres semblaient être de longues plaintes dechirantes. L'herbe du parc ne semblait n'avoir jamais été verte. Dans la pénombre, on pouvait la voir onduler avec lenteur, accompagné de divers feuilles mortes, tourbillonant autour des trois personnes qui se tenaient là. Severus, lui, avait egalement l'habitude de se servir du porte-au-loin de l'Allée des Embrumes. Il atterit avec legereté, et remit sa longue cape noire en place d'un geste agacé. Il était rentré chez lui, dans son quartier. D'un regard vif, il balaya les alentours de son regard froid. Elle n'était pas là ... D'habitude, elle se tenait souvent dans le parc avec sa rachetique de soeur. Mais là non. Heureusement d'ailleurs. Sev' avait la mine on ne peut plus pâle et fatiguée. Tobbias reposa le porte-au-loin, et, sans prêter attention aux deux jeunes, tourna les talons et s'eloigna d'un pas rapide. Servilo le regarda s'eloigner, mais ne le rejoignit pas de suite. Il tourna la tête vers Cassandre et la toisa d'un regard transperçant.

  • _ Bon. Je crois que tu peux rentrer chez toi maintenant. A moins que tu ne trouves toujours pas ton chemin, même à partir d'ici ...

  • Severus esquissa un sourire narquois. Il voulait bien lui faire comprendre que jamais l'idée de l'aider ne lui avait effleurée l'esprit. Le jeune garçon plongea ses mains dans ses poches, se demandant comment allait reagir Cassandre. Après tout ... elle avait une dette envers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Ven 8 Fév - 21:47

Cassandre était tant bien que mal atterit sans tomber à la renverse. C'était la première fois qu'elle approchait de près quelque chose de magique comme un Porte-au-loin. Elle ne connaissait rien du monde dans lequel vivaient Severus et son père. Elle n'avait été qu'une simple moldue jusqu'a ce qu'elle ai reçue sa lettre.
Elle regarda autour d'elle les balançoires se balancer légeremeent toutes seule, il était tard, très tard. On entendait les grincements, le parc était éclairé par quelques lampadaires.
Cassandre connaissait cet endroit, elle y était venu mainte et mainte fois. Elle s'asseyait là, sur cette balançoire a coté d'elle, elle mettait sa tête entre ses mains, ses coudes sur ses cuisse et attendait sans bouger. Elle attendait parfois des heures et des heures, les yeux ouverts, ne fixant pas vraiment le sol. C'était une manière à elle d'échapper à ce monde moldu, d'échapper aux crises d'hysterie de sa mère. Oui, sa mère... encore sa mère, toujours sa mère... Celle-ci ne lui addressait plus baucoup la parole, elle avait sombré dans l'alcool au fur et à mesure que les années avançait. Oh, rien de bien méchant, juste en soirée, quand elle était déprimée. Elle était toujours déprimée... Sarah n'arrivait pas à gagner bien sa vie, ses petits boulos s'enchainaient, mais aucun poste fixe. Tout l'argent qu'elle avait était partit avec Gabriel, le père de Cassandre.

Cassandre qui avait la tête baissée jusqu'alors, la releva et regarda le bout de la rue au loin. Celle ci arrivait à un croisement et c'était par ce biais là qu'on parvenait à la rue d'Orfevre, endroit ou se trouvait la maison de Cassandre.

Aucune raison d'y aller. La petite fille n'avait pas besoin d'être prophétesse pour savoir que sa mère devait en se moment même broyer du noir dans un bon verre d'alcool.
Elle ne voulait pas y aller. Sa mère n'était pas tendre quand elle était bourrée, a votre avis, pourquoi Cassandre venait ici le en fin de soirée ? Et puis, de toute manière, Sarah devait se faire à l'idée que sa fille était une sorcière comme son mari, et qu'elle allait apprendre la magie à Poudlard. La mère de Cassandre n'avait pas bien avalé la nouvelle, Cassandre avait couru hors de la maison, elle était partit toute seule, une valise à la main, tenant à s'éloigner le plus possible de sa demeure. Elle était arrivée au chemin de traverse, avait loué une chambre avec un peu d'argent et s'était perdue dans l'allée de Embrumes...

_ Bon. Je crois que tu peux rentrer chez toi maintenant. A moins que tu ne trouves toujours pas ton chemin, même à partir d'ici ...

La fillette regarda Severus avec une petite pointe de tristesse et d'ironie. Elle ne rentrerait pas chez elle ce soir, c'était conditionné dans son esprit. Elle ne voulait pas se montrer a sa mère maintenant, plutôt crever. Elle n'était pas folle, et elle ne voulait pas voir Sarah Crimson - sa m'man cherie - en larme criant que Cassandre était et serait un monstre tout comme son père.
Sa bouche laissa apercevoir un rictus et elle dit:

_ Je pense que je vais m'en sortir seule a partir d'ici, merci de t'inquieter tellement pour moi !


Evidemment, elle ne pensait pas ce qu'elle disait, elle avait parfaitement compris que Severus ne l'aiderait jamais plus. Et encore, il n'avait pas voulu l'aider dans ce lieu morbide qu'était l'allée de Embrumes

Elle se dirigea vers la balançoir et s'y assit comme à son habitude. Maintenant, elle allait se retrouver seule, le garçon allait s'en aller, suivant son père comme un bon toutou bien dressé.
Son regard semblait légerement perdu dans le vague, elle se demandait ou elle allait dormir cette nuit... Bon, elle avait volé un peu d'argent à sa mère avant de quitter la maison, elle trouverait facilement un endroit ou passer la nuit. Demain, elle retournerait au chemin de Traverse pour finir d'acheter ses fournitures.

Mais pour l'instant, elle restait là, sur la balançoire. Il faisait froid, mais elle sentait à peine la morsure du vent sur sa peau. Ses long cheveux chatains roux s'agitaient au vent, comme s'ils éssayaient de s'enfuir au loin.

Cassandre pensait toujours à sa mère. Elle savait qu'elle ne devrait pas faire ça. Sa m'man détestait la magie, détestait que Cassandre veule aller à Poudlard. En réalité, Sarah devait avoir peur, peur de sa fille et du monde inconnu qui l'attendait, celui qui avait enlevé Morgane... Aah Morgane.
*Si tu étais encore là, m'man serait en train de sourire en nous serrant dans ses bras*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Sam 9 Fév - 16:13

  • Severus continuait de regarder Cassandre de haut. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, il n'avait plus vraiment envie de partir. Si la jeune fille s'était enervée, Severus aurait adoré se mesurer à elle une seconde fois, et jouer à celui "qui sera le plus méchant avec l'autre". Au lieu de ça, Cassandre était restée de marbre, et avait même laché un remerciement. Nul n'aurait sut dire s'il était sincère ou non. Mais Severus fut déçu. Zut alors. Il aimait bien s'embrouiller avec les autres quand il se trouvait en situation de force, bien-sûr. Il était très fort en la matière, et ce soir, il avait l'esprit suffisement aiguisé et chauffé pour pouvoir tenir le coup durant un long moment. Mais l'envie d'être agressif le quitta tout à coup. Sev' baissa les épaules et pencha legerement la tête sur le côté. Après tout ... il allait bientôt falloir que lui aussi retrouve sa maison. Sa vieille maison bancale qui renfermait tant de cris et tant de larmes. Severus frissona. La nuit était douce quoique venteuse, mais à la simple pensée de retrouver son père, le jeune garçon s'etait sentit fremir. Finalement, il se trouvait mieux dans le parc. Doucement, il recula, et vint s'adosser contre un arbre au tronc enorme. Il plia sa jambe et posa son pied sur l'ecorce tout en croisant les bras d'un air desinvolte. Rester avec Cassandre n'était peut-être pas ce qu'il aimerait le plus, mais c'était toujours mieux que d'entendre ses parents hurler. Se trouver dans le parc, en pleine nuit, faisait reposer ses oreilles des horreurs qu'il pouvait ressentir toute la journée. Severus sentait un lourd poid se retirer de ses frèles épaules. Son regard, moins agressif que dans l'Allée, suivit Cassandre. Elle vint s'asseoir mollement sur la balancoire du parc, à côté de Severus. Peut-être avait-elle pensé qu'il s'en irait. Peut-être desirait-elle être seule. En tout cas, le jeune garçon ne bougerait pas. Il n'avait pas dans l'habitude d'etre comprehensif. Si elle desirait être seule, elle devra partir d'elle-même. Sev' regarda à ses pieds. Ce parc était si cher pour lui. Cette balancoire ... Un drôle de sentiment l'envahit. Une autre fille que Lily se balancait dessus. C'était très bizarre. Severus chassa la jeune fille rousse de ses pensées, et tourna la tête vers Cassandre. Elle gardait le silence. Et n'etait certainement pas prête à le briser. Le jeune garçon semblait la voir pour la toute première fois. Assise sur sa balancelle, accrochée aux cordes, tête basse, il ne fallait pas être savant pour voir qu'elle était triste. La mélancolie qui se degageait d'elle soudain, semblait extremement palpable. Severus se perdit egalement dans ses pensées. Après tout ... Cassandre vivait surement une enfance difficile, comme lui. Elle semblait malheureuse, comme lui. Et son visage était si pâle que l'on aurait dit une vraie malade. Comme lui ... Sev' aimait le silence. Mais en cet instant il desirait le briser. Voir qu'il n'était pas le seul à être peretuellement aussi triste lui rechauffait un peu le coeur. Un tout petit peu ... Dans l'obscurité, il s'agita, et se recoiffa d'une main. Puis, avec des gestes toujours aussi lents et methodiques, il replaca une mèche de ses cheveux derrière son oreille, et jeta un regard à la jeune fille. D'une voix traînante et faussement desinvolte, il lacha:
    _ Je ne m'inquiète pas pour toi, ce n'est pas dans mes habitudes ... Tu as l'air de souffrir milles morts, tu as une vraie tête denterrement, mais tu as l'air assez endurcie pour te debrouiller seule, bien que tu ne possèdes surement pas un bon sens de l'orientation !
    Severus esquissa un sourire à peine perceptible, et tourna la tête pour regarder devant lui. Sans attendre la réaction de Cassandre, il ajouta:
    _ Où est-ce que tu habites ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Sam 9 Fév - 20:52

Tiens il était encore là lui ? Il n'était pas parti ? Et bien non. Elle n'avait pas remarqué qu'il était resté dans la parc... Cassandre s'en rendit compte quand il éleva la voix pour parler. Evidemment qu'il ne s'inquiétait pas pour elle, c'était clair comme de l'eau de roche. Une vraie tête d'enterrement qu'il disait ? Un petit rire sans joie s'éleva soudain dans les airs et sembla flotter quelques secondes. La petite fille se rendit compte du silence pesant qui l'entourait, elle et Severus. Elle eu même un frisson en s'entendant rire. Son rire lui faisait froid dans le dos.

Elle voulu répliquer mais Severus ne lui en laissa pas l'occasion, une nouvelle question fusa dans l'obscurité. La voix de Cassandre s'éleva à son tour


_ J'habite à coté, 23 rue d'Orfèvre pour être exacte, tu dois forcement connaitre. Et en ce qui concerne ma tête d'enterrement, c'est peut être à cause de l'éclairage minable parce que sinon tu verrais que je suis parfaitement normale. Pour croire que je suis triste, tu n'as pas du te regarder souvent.

Cassandre parlait, elle ne disait pas forcement la vérité, son ton était toujours emplis de sarcasmes. Un jour peut-être enlèverait-elle cette coquille qui l'enfermait. Mais ce jour n'était pas encore venu, pour l'instant, elle ne faisait confiance à personne, elle ne dévoilait jamais complètement ses sentiments, elle mentait quand ça l'arrangeait. Severus n'était pas gâté par la vie. Elle ne pouvait rien dire par rapport à lui. La mère de Cassandre n'était qu'une faible, elle ne pouvait pas la frapper constamment... Ce qui déprimait la petite fille, c'était que sa mère soit si triste peut être...

Elle parlait, encore et encore, elle oubliait sa mère. Tant mieux. Mais si le garçon restait là toute la soirée, elle allait devoir bouger de ce parc... Elle allait devoir faire mine de rentrer chez elle pour éviter d'autres questions.

Le vent se calma un peu, et Cassandre se calma elle aussi... Elle avait relevé la tête durant sa petite tirade mais la rabaissa et murmura


_ Excuse-moi, je m'emporte souvent en ce moment, ça doit pas être agréable de se faire rembarrer par une fille de son âge...

*C'est plus fort que moi, je ne peux plus m'empêcher d'être directe...*

Cassandre était de nouveau devenue timide, derrière ses cheveux châtains. Elle n'arrivait pas à s'empêcher de se renfermer sur elle même, c'était comme ça... Elle en avait bavé pour avoir ouvert son cœur à des gens, elle ne referait jamais plus la même erreur.

Voila, maintenant Cassandre se sentait démunie et coupable. Pourquoi parlait-elle sur ce ton au garçon, il ne lui avait rien fait...
Elle ne voulait pas se disputer, elle voulait être calme ce soir. Pour elle, la nuit devait toujours être calme, silencieuse, sombre.

Doucement son regard longea le sol pour se reposer sur Severus dont elle ne voyait plus que la forme sombre adossé contre un arbre du parc. Elle murmura pour elle-même plus que pour lui


_ Scuse moi d'être agressive comme ça...

Cassi-cassou était tristounette tout de même... Elle ne l'avouerait jamais mais elle était souvent comme cela, mélancolique. Parfois, elle se mettait à parler toute seule, mais se rendait compte qu'il n'y avait pas Morgane a coté d'elle pour lui répondre.
Elle sentait maintenant plus aucune animosité ou énervement en elle. Tout était calme, le feu si souvent allumé en elle semblait s'être tout à fait éteint. Mais ce n'était qu'une impression, il suffisait de souffler dessus pour le rallumer, dévorant tout sur son passage.

Rien, pas un bruit, peut être Severus qui parlait... Elle n'écoutait qu'a moitié si c'était le cas... Mais elle entendrait ce qu'il avait à dire. Pour l'instant, il n'y avait que le vent qui s'était remis à souffler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 10 Fév - 16:14



  • Severus ne s'attendait pas à une replique lancée de la part de Cassandre. Il s'en montra véxé et agacé. Pour une fois qu'il essayait de faire de l'humour, qu'il tentait de montrer son bon côté, c'était pour se faire retamer de manière agressive ... Car oui, Sev' avait tout de même un bon côté ! Un côté plus éclairé, cadenacé, dont pratiquement personne ne possédait la clé. Le jeune garçon detourna la tête, se sentant soudainement humilié. Essayez d'être sympathique avec quelqu'un, voila comment on vous remercie ... Cassandre lui avait repliqué que lui n'avait qu'à se regarder pour voir la tête qu'il faisait à longueur de journée. C'est vrai qu'il possédait un air malheureux 24h/24h. Voila pourquoi il se regardait le moins souvent possible dans le miroir. Sa modeste maison n'en possédait d'ailleurs pratiquement pas. Severus baissa la tête. Il sembla se fondre dans l'obscurité. Il faut dire qu'un bon alibi lui était tout donné. Comment peut-on avoir ne serait-ce que l'esquisse d'un sourire quand on possède une vie comme la sienne ? Sev' se trouvait tous les jours confronté à une terrible réalité. Surement y'avait-il des gens dans ce monde plus malheureux que lui. Mais le jeune garçon s'en moquait bien. Il ne se souciait guère des autres. Il avait deja bien du mal à se soucier de lui ... Cassandre, après sa remarque, laissa retomber un silence de plomb entre elle et Severus. Peut-être s'était-elle rendue compte de sa remarque pas très sympathique à l'egard du jeune garçon. Mais bon ... l'humour de celui-ci était tellement subtil et tellement rare que peu de monde aurait rit à ces paroles de toutes manières. Sev', dans l'ombre, renifla d'un air neutre. Il n'ajouterait plus rien maintenant. La présence de Cassandre lui devint soudain desagreable. Il sentit la jeune fille s'agiter dans le noir. Doucement, après avoir ressassé ce qu'elle venait de dire, Cassandre s'excusa auprès de lui. Elle ajouta même quelque chose qui serra le pauvre coeur de Severus. Celui-ci frissona un instant. Il mit un moment avant de tourner la tête vers la jeune fille. Personne n'aurait pu lire l'espression qui emanait de son visage. D'une voix traînante et etrangement grave, Sev' lacha enfin:
    _ Une fille de mon àge ou quelqu'un de plus vieux ... Le plus important ce n'est pas ça. Ce qui compte c'est le statut de la personne envers toi. Hors toi, tu n'es rien pour moi. Ce doit être reciproque j'imagine. Je l'espère en tout cas ...
    Severus regarda devant lui. Il avait dit cela d'un air sarcastique et froid, ne s'attendant pas, et se fichant même de la réaction que pouvait avoir Cassandre. Celle-ci ajouta une autre excuse, justifiée cette fois. Severus s'en voulut un peu de lui avir dit ca alors qu'elle s'excusait une deuxième fois. Pourtant, loin de lui l'idée d'être poli envers elle. Il lacha d'une voix plus faible, presque inaudible.
    _ T'es pas agressive ... tu es normale, tu l'as dis tout de suite. De toutes façons, j'ai l'habitude ...
    Ce dernier mot, Severus ne fut pas certain que Cassandre l'eut entendu. Mais il s'en moquait eperduement. Tant de personnes n'avaient pas pris la peine de rester près de lui, de l'ecouter ne serait-ce qu'un instant. Alors un mot de plus ou de moins ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 10 Fév - 18:42

_ T'es pas agressive ... tu es normale, tu l'as dis tout de suite. De toutes façons, j'ai l'habitude ...
Voilà ce qu’avait dit Severus avant que le silence revienne. Cassandre l’avait écouté avec attention bien qu’il est murmuré. Le dernier mot s’était perdu dans le vent qui soufflait, elle ne l’avait pas entendu… Quelle importance ? Ce n’était que des mots, rien de plus…
Il avait dit avant qu’elle n’était rien pour lui. Tant mieux, elle ne voulait pas porter l’attention. Mais il se trompait en disant que c’était réciproque. Il esperait cela, c’était dommage… La fille aux cheveux châtains avait retenue une sourire a faire trembler n’importe qui.
Et si, il était quelque chose pour elle : Son ennemi naturel numero un. Elle ne pouvait s’empecher de se dire qu’il pouvait a tout moment lui voler le cœur de Lily Evans. Mais elle ne voulait pas, elle refusait. Jamais elle ne laisserait ce garçon faire une telle chose, jamais elle ne laisserait quelqu’un faire une telle chose. C’était cela son mode de pensée. Quand on touchait a ses points faibles, elle criait, elle mordait, elle brulait, elle tuait.

Cassandre n’était pourtant pas très très égoïste. Mais quand il s’agissait de Lily… C’était different. Elle regarda encore l’ombre de Severus et se rendit compte qu’elle pouvait l’avoir blessé plus qu’elle ne pensait. Il avait essayé de faire de l’humour (humour au combien tordu mais elle uassi était tordue donc…) et elle l’avait presque humilié à sa manière. La douceur et la finesse ne serait sûrement jamais son point fort. Elle s’emportait pour un rien depuis que… Non rien, oubliez ce que j’ai dit.

Oublier…Oublier… Oui qu’elle le voulait. Mais c’était impossible, il manquait quelque chose, il manquait trop de choses. Elle se remis a penser à la situation familiale de Severus qui ne devait pas être meilleur et se rendit compte qu’elle n’avait pas à y penser encore une fois. De quoi se plaignait-elle ? Pourquoi ? Il n’y avait que sa mère ne miserable alcolo et sa sœur en fantome. Rien, absolument rien d’horrible.

Elle commença à se balancer doucement sur la balançoire. Celle ci grinçait légerement, comme d’habitude, un grincement devenant sinistre dans cette nuit. Elle se remis à parler, ne sachant quoi faire d’autre.


_ Normale… Je ne pense pas que tu me connaisses assez pour me voir en normale. Quand je serais normale, peut-être que ce sera dans longtemps, peut-être demain. Ça dépendra de mon humeur. Mais aujourd’hui, je suis énervée et je suis vraiment agressive.

J’ai peut être mes raisons… Se dit elle. Elle éffaça cette pensée, non, il n’y avait pas de raison a part le fait qu’elle s’était presque enfuie de sa maison quelques jours plus tôt pour echapper à sa mère. Sa voix restait audible, mais elle n’avait plus rien d’agressive. Encore un des changement qu’elle n’avait pas remarqué. C’était la nuit… Elle se confiait la nuit à Blacky, un chat noir avec une patte toute blanche qu’elle avait trouvé sur le bord de la route un jour. Cette nuit, il n’y avait pas Blacky, mais elle se confiait tout de même.

Ça la détendait plus que de ne rien dire. Pourtant, elle n’avait rien à dire au garçon, il suffisait de le regarder pour qu’elle veuille l’insulter.
C’était peut-être à cause de cela qu’elle parlait, elle ne le voyait pas, il faisait trop noir. Elle continua ne se rendant qu’a moitié compte de ce qu’elle disait


_ Parfois, tu n’as pas envie de partir d’ici ? En ce qui me concerne, j’aimerais m’en aller. Peut-être pour ça que je veux aller à Poudlard quoi qu’il arrive… Et toi ? Tu n’as pas envie d’aller à Poudlard ? Tu dois mieux connaître que moi surement. J’ai juste lu deux livres sur la magie, et Poudlard, je sais même pas comment ça se passe la bas, je sais même pas comment on y va.

Encore une pause, elle changea de sujet, maintenant emporté par ses pensées.

_ J’adore cet endroit la nuit quand il n’y a personne. On se sent libre ici, il n’y a plus aucun regard qui se porte sur toi, tu peux faire ce que tu veux.

Elle se leva de la balançoire et fit un tour sur elle même en fermant les yeux. La nuit, personne ne te voyait, tu te fondais dans l’obscurité. Cassandre sentit l’air frais lui fouetter le visage, elle oublia sa mère, sa sœur, le reste. Il n’y avait que la nuit, que le parc.
Elle dit doucement


_ Tu ne trouves pas ?

A qui parlait elle déjà ? ça avait si peu d’importance ! Elle se sentait bien là. Ses yeux se rouvrirent et se posèrent sur la voie lactée. Il y avait si peu de nuage ce soir ? Elle ne l’avait même pas remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 10 Fév - 19:20


    Severus ne s'était pas décollé de son arbre. Il avait écouté Cassandre avec attention. Sans quitter le sol de ses yeux, il eut soudian l'envie furtive de s'enerver contre elle. La tension était palpable entre eux deux, masquée par un rien, surement ... Le jeune garçon avait envie de se tenir loin d'elle, mais près du parc. Loin de chez lui, mais près de quelque chose de vivant. Etrange ... Il se sentait comme pris au piège. La présence de la jeune fille non loin de lui, lui semblait bizarre, epineuse. Il y avait une chose dréssée entre eux qui ne pouvait être brisée. Peut-être était-ce le fait qu'il ne s'apprecieraient jamais ? Non ... C'était une chose de bien plus puissant encore. Un être humain, une sorcière aux cheveux roux ... Severus vit soudain Lily devant ses yeux durant une fraction de seconde. Et alors, il crut comprendre, saisir quelque chose. Pourquoi Cassandre, tout à l'heure dans l'Allée, avait menacée Severus de tout balancer à Lily concernant ses espionnages amoureux ? En quoi cela la regardait-elle ? Pourquoi était-elle parut si troublée quand elle parlait de la jeune fille ? Le jeune garçon y voyait bien là deux raisons. Soit Cassandre était amoureuse de lui et ... Oh non c'était completement absurde ! Sev' ne voulu même pas y penser. Mais si elle n'était pas amoureuse de lui, cela voulait bien dire que ... Le coeur de Severus fit un tour complet dans sa poitrine. Il se redressa subitement, comme pris d'un malaise. Son hyppothèse semblait iréelle, mais pas forcement impossible. D'un vif coup d'oeil, Severus jeta un regard à Cassandre. Mais il n'entendit pas ses questions. Quoiqu'il saisit quelques bribes de mots. Inconsciemment, comme situé dans un rêve, il se leva de son arbre, et fit quelques pas dans le vide, en repondant un peu à côté de la plaque, l'esprit bouillonant.
    _ Euh ... non non je n'ai pas ... envie de partir d'ici. J'aime ce parc moi aussi.
    Quand Cassandre parla de Poudlard, Severus se tourna vers elle. Mais le simple regard qu'il lui porta suffit à lui faire de nouveau tourner la tête. Le jeune garçon se prit le front dans la main, comme pris d'un vertige. Il n'avait nullement envie de repondre à ses questions. La voix de Cassandre lui devenait insupportable à entendre.
    _ Je ... je ne suis pas forcement préssé d'aller ... à Poudlard ... contrairement à toi.
    Severus se ressaisit legerement, la tête crepitante d'idées etranges, de vues bizarres de Lily et Cassandre ... Oh ... comme il voulait revoir Lily tout à coup. Comme son absence pesait si lourdement sur son coeur. Le jeune garçon se sentait près à tout pour elle. Et quand il regardait Cassandre, son hyppothèse ne semblait que s'emplifier d'avantage, gonfler comme une terrible réalité. D'un regard glacial et violent, Severus vit Cassandre tourner sur elle-même ... Il murmurra entre ses dents:
    _ Oui je trouve aussi ...
    Puis il n'y tint plus: d'un vif demi-tour, il se dirigea vers la rue en faisant virevolter sa longue cape noire derrière lui. Il marcha d'un pas assez rapide, et fut soulagé de s'eloigner de Cassandre à chaque pas qu'il faisait. Il s'eloigna d'elle, le coeur lourd et l'esprit embrouillé, sans plus jeter un regard à celle qui était bien capable de lui voler son amour ... A celle qui aimait Lily ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 10 Fév - 20:46

Cassandre regardait du coin de l'oeil Severus. Il s'était mis à bouger. Il lui avait répondu quelque chose d'étrange. Qu'il n'écoute pas, elle comprenait mais qu'il réponde quelque chose a coté de la plaque... Elle s'arreta et regarda dans sa direction. Il semblait ne pas aller très bien, dans l'obscurité. Elle voyait l'ombre se déplacer comme si elle était prete a s'évanouir, a tomber.
Il se mis a beguayer. Elle se demanda vraiment si ça allait. Elle voulu s'approcher mais quelque chose la retint. Si c'était à cause d'elle ? Mais enfin, c'était tout à fait idiot. Pourquoi ça serait de sa faute ? Hein ? Il n'y avait aucune raison.

PUis le garçon se stabilisa et répondit à sa question inconsciente
_ Oui je trouve aussi ...
Il commença à s'éloigner, rapidement, comme s'il voulait fuir quelque chose. Cassandre ne pu réprimer un frisson. Qu'arrivait-il à Severus Rogue ?
Elle ne trouvait pas de réponse... Elle avait la désagréable impression qu'elle y était indirectement pour quelque chose. Mais ce n'était qu'une impression qu'elle éssayait de chasser. C'était débile ! Compltement débile ! Pourquoi penser cela ?

Et elle se retrouva seule, toute seule. PLus de bruit, plus rien, plus la garçon a coté d'elle. Seule, comme chaque soir. Elle sentit son acces de joie disparut. Dommage... Ses sentiments allaient et venaient. Il pouvait apparaitre aussi vite que disparaitre. Elle était une vraie girouette...

La petite fille se rassit sur la balançoire et se remis à se balancer doucement. Un air inconnu lui vint dans la tête et elle commença à chantonner tout bas pour elle même, pour se tenir companie

_ Pleure pas, pleure pas
Ton amie est près de toi
Non ne t'inquiète pas
Je ne disparaitrais pas

Quand tu reste là
Tes yeux plongés dans les miens
Mon coeur, lui, il bat
Et de la joie j'en ai pleins.

Pleure pas, pleure pas
Ton amie est près de toi
Non ne t'inquiète pas
Je ne disparaitrais pas

Quand la nuit s'en va
Et quand chaque étoile s'éteint
Moi je pense à toi
Et ce qu'on fera demain

Pleure pas, pleure pas
Ton amie est près de toi
Non ne t'inquiète pas
Je ne disparaitrais pas...



Cassandre s'arreta de chanter, contemplant le ciel ses deux petits yeux kakis. Elle dit a sa soeurette cherie


_ Tu crois que je devrais les écrire mes chansons Morgane ?

Elle tourna la tête vers l'autre balançoire mais ne vit personne dessus. La balançoire se balançait toute seule avec le vent, pas de Morgane qui lui souriait les yeux pleins d'étoile, prete à lui remonter le morale ou a lui sortir son sourire le plus jolie.

Elle sentit la tristesse reprendre le dessus.


_ Pourquoi tu n'es plus là ... Pourquoi t'es morte ?

Elle baissa la tête, ses pieds trainant lamentablement dans l'air, ne touchant le sol que par la pointe de ses chaussures.

_ Et quand tu n'es pas là
Je sens qu'ça pleure en moi
J'ai pourtant tant voulu
Que tu sois revenue
Et j'ai tell'ment rêvé
De pouvoir t'enlacer
Encore te regardé
Comme dans mon passé...


Elle avait une jolie voix bien que teintée de tristesse. Celle-ci s'élevait dans les airs et voletait un moment. Sa jolie voix, la même que Morgane presque. Mais ça avait toujours été Morgane qui chantait le mieux, sa voix emportait tout le monde dans son pays à elle. La voix de Cassandre se brisa.

Elle pensait à sa soeur plus que jamais. Ses yeux piquaient mais elle ne voulait pas pleurer. Elle les ferma pour arreter les larmes et respira un grand coup. Jamais elle ne se remettrait de l'absence de sa jumelle. Elle le savait. Il fallait qu'elle s'habitue...

Elle se leva. Elle devait aller dans un hotel pour le reste de la nuit, il faisait froid ici. Cassandre se dit qu'elle allait faire un détour vers sa maison, pour la voir avant le grand saut vers Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 10 Fév - 21:40

  • Severus marchait d'un pas rapide et mecanique. Il n'aimait pas trop traîner dans la rue, seul, en pleine nuit. Non pas qu'il eut peur, mais sous la lueur des lampadaires, et se deplacant entre deux rangées de maisons, il se sentait toujours épié. Comme si toutes les personnes qui vivaient ici avaient ecartées leurs rideaux pour l'observer à travers leurs fenêtres. Hors c'était totalement idiot car en cette heure tardive, plus aucune lumière ne luisait à l'interieur des habitations. Pourtant, le jeune garçon ne put s'empecher d'accelerer. Il regardait droit devant lui, ne sachant trop où aller ... En vérité, il aurait aimé rester dans le parc. Cet endroit était comme une bulle qui le protegait de la violence du monde. Pourtant, rester près de Cassandre lui semblait comme impossible. La voix de la jeune fille parvint faiblement aux oreilles de Severus. Mais il ne ralentit pas. Cette voix lui fit des frissons dans le dos ... Heureusement ou non, le vent la balaya rapidement, et Severus se retrouva plongé dans un silence profond. En réalité, sa maison, 15 impasse du Tisseur, se situait plus loin que celle de Cassandre. Hors s'il desirait rentrer chez lui, Severus serait obligé de passer devant chez la jeune fille. Il faut dire que l'envie de retrouver sa maison, et par consequent, son père, ne declenchait aucune euphorie chez le jeune garçon. Bien au contraire, il ne voulait pas mettre le pied là-bas. Ralentissant le pas, Severus se rapprochait de plus en plus de chez Cassandre. Le hasard voulut que, juste à côté de la maison de Cassandre, se trouve un long banc un peu bancale. Le jeune garçon sentit la fatigue lui envahir les jambes. Aussi decida-t-il de s'asseoir un instant sur ce banc. Du point de vue où il se trouvait, la maison de Cassandre se situait pratiquement en face de lui. Contrairement aux autres batisses, la lumière de cette maison emanait des fenêtres et illuminaient un peu le trottoir. Severus s'adossa, la respiration sifflante. Il avait presque courrut sans s'en rendre compte, les pas rythmés par l'envie de s'eloigner de Cassandre. Severus ignorait que la maison encore allumée, se trouvait être celle de la jeune fille. Le silence fut soudain rompu par un bruit de verre qui se brise ... Le bruit venait de chez Cassandre. Servilo se redressa sur son banc, et plissa les yeux pour mieux voir ce qui se passait de ce côté. La porte d'entrée s'ouvrit violemment. Severus sursauta et se releva instinctivement. Une femme se tenait sur le pas de la porte ... Tenant une bouteille vide à la main, elle paraissait bien amochée. Severus ne mit pas longtemps à comprendre qu'elle n'avait pas bu que du jus de citrouille ... Le jeune garçon se crispa, se demandant ce qu'il valait mieux faire ou ne pas faire. Il resta immobile, esperant que cette femme ne le verrait pas. Faux espoir ... Le regard de cette femme, dont le visage disait vaguement quelque chose à Servilo, se posa sur lui. D'un geste brusque, elle cassa la bouteille en deux sur le mur. Des eclats de verre volèrent dans tous les sens. La femme se mit à marcher en titubant vers le jeune garçon, le regard ahuri, tenant la bouteille cassée devant elle, menacante. Severus se redressa subitevement, et sortit sa baguette de sa poche. Mais la femme se trouvait deja là, devant lui. D'un mouvement brusque elle poussa Severus sur le banc. Sous le choc, la baguette du jeune garçon roula à terre. Il retomba lourdement sur le bois. La femme placa le reste de la bouteille tranchante juste sous le cou de Severus, pour le maintenir immobile. Son visage touchait presque le sien. Elle puait l'alcool ... Et ses yeux roulaient dans leurs orbites d'un air exédé. Elle se mit à parler d'un ton bourru et agressif. Severus ne comprit pas tout. De toutes manières, la peur l'avait totalement envahie.
    - TOI !!! Dis ... dis-moi où est ... ma fille ! Dis-moi ... OÙ EST-ELLE ??? Dis-le moi ! Je ... Je sais très ... très bien que tu sais où ... elle est !
    Severus deluttit, sentant le bord de la bouteille, coupante comme une lame de rasoir, se rapprocher sensiblement de son cou. Il comprit enfin qui était cette femme. Mais la peur lui tenaillait le ventre, et il ne repondit rien. Ses chevex noirs barraient son visage, lui masquant un peu les yeux. Pourtant il ne fallait pas trop reflechir pour se douter que cette femme qui le menacait, était la mère de Cassandre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 10 Fév - 22:57

Cassandre marchait, la tête baissée. Le petit air triste qu'elle avait inventé lui trotait dans la tête, d'autres couplets se créaient sans qu'elle ne le veuille. Ce soir, les riemes venaient toutes seules, elle n'avait pas à les chercher, elle n'avait jamais à les chercher quand elle était triste.

La petite fille n'avait pas vu une grosse pierre au sol, elle était dans ses pensée, elle ne regardait pas ou elle allait ne connaissant que trop le chemin de la maison. C'est pourquoi elle s'étala de tout son long avec la grace habituelle de la personne qui se gamelle. Elle resta au sol quelques secondes. Elle bougerait tout à l'heure, pas maintenant. Elle voyait sa jumelle rire à la belle gamelle de Cassandre, l'aidant à se relever. Mais elle n'était plus là, Cassandre ne devait pas y penser
*Un air trote dans ma tête
Mais de plus en plus s'émiette
Comme si il voulait partir
Remplacé par un bien pire...*
Et voila, cet air avait disparut. PLus de musique dans sa tête, juste son cerveau qui lui disait qu'elle avait mal.
Oui, elle avait mal, elle s'était écrorchée le genou en tombant. Mais ce n'était pas ça qui lui faisait le plus mal. Elle ferma les yeux le plus possible, tentant d'oublier une fois de plus sa soeur
*Je voulais t'oublier, et t'éloigner encore
Tu es pourtant restée, toi ta vie et ta mort*
ça ne voulait rien dire... Pourqui pensait elle a ce genre de truc ? Bon tant que ça rimait...

Cassandre entendit un bruit de bouteille brisée. Il n'y avait pas qu'elle de réveillée dans le quartier. Mieux valait ne pas s'approcher de la où venait le bruit, ça devait encore être un bourré ou ce genre de mauvaise surprise.

Mais Cassandre voulait aller par là, enfin... elle avait pas d'autre endroit par ou aller. Il y avait juste cette rue. Elle ne voulait pas retourner au parc non plus. Elle se contraint donc à avancer. Elle faisait un peu plus attention ou elle marchait, si elle trébuchait de nouveau, elle ferait du bruit et l'inconnu se rendrait compte qu'il n'était pas seul. De plus, elle n'aurait pas le temps de se planquer.

Donc elle marchait doucement, regardant devant elle, l'obscurité, les formes sombres des voitures. Son genou la piquait. Elle mis ça main dessus et sentit quelque chose d'humide... Du sang... Un tout petit peu de sang.
Elle leva sa main jusqu'a son visage et lecha le liquide salé. La plaie allait vite se colmater, ce n'était rien de problematique, il n'y avait que quelques gouttes.

Elle avait toujours son livre de sortilèges à la main. Elle ne l'avait pas laché depuis la rencontre avec Tobbias. Comme s'il s'agissait d'une arme ou d'un bouclier... Non mais je vous jure, n'importe quoi !

Cassandre mis les pieds Rue d'Orfèvre. La rue était faiblement éclairée. La moitié des lampadaires ne marchaient plus depuis des lustres, elle y était habituée de cette lumière pisseuse et faible éclairant les trottoirs.

Elle aperçut deux personnes un peu plus loin et perçut des voix.
La curiosité l'ayant gagnée, elle s'approcha rapidement telle une ombre. Elle se cacha derrière une des voitures qui s'alignaient. Elle reconnue tout de suite sa mère
_...ST ELLE ??? Dis-le moi ! Je ... Je sais très ... très bien que tu sais où ... elle est !
Disait-elle. Elle avait l'air sacrément imbibée dit donc ! Comme d'habitude quoi...

Le problème quand elle était comme ça, elle pouvait se montrer violente, très violente. Et elle avait pas l'air très calme. Elle tenait à la main une bouteille cassé dont le bout semblait particulièrement coupante.

La regard de Cassandre longea le bras de sa mère et elle reconnu quelqu'un qu'elle connaissait a l'autre bout. Qu'est ce qu'il foutait là lui ? Il était dingue ou quoi ?

La petite fille regardait sa mère avec horreur. Elle savait que celle ci pouvait très bien enfoncer le verre de la bouteille dans la gorge de Severus, lui aussi semblait le savoir d'ailleurs vu son air.

Que faire ? Il fallait trouver quelque chose ! Mais quoi ? Cassandre ne voulait pas se montrer à sa mère, mais elle ne voulait pas non plus que celle ci fasse un meurtre... Même si elle n'aimait pas Severus, elle gardait tout de même un soupson d'humanité.
Bon, elle pouvait utiliser la magie, un sort qu'elle venait d'apprendre... Mauvaise idée : Elle n'avait pas de baguette et connaissait à peine ce sort. Encore si elle avait une baguette, elle aurait toujours pu essayer... Mais sans, ça risquait d'être compliqué.

Qu'attendait Severus pour se défendre ? Lui au moins i avait une baguette magique ! Il pouvait la sortir et faire déguerpir Sarah. Mais qu'attendait-il ?? Elle restait là, impuissante.

Sa mère s'était remis à menacer Severus

_ Dis moi... ou elle...EST ! DIS LE... MOi. T'es comme eux, c'est ça , tu ...es ... un monstre comme eux ... Un assassin, un monstre!
Elle rapprocha encore un peu la bouteille de la gorge de Severus. Elle le tenait fermement, au moindre geste... Elle le faisait saigner. Son esprit était brumeux mais elle avait une idée en tête, la seule chose claire... et encore. Ou était sa fille ? Ses yeux étaient rougis et embués par l'alcool, elle tenait a peine debout.

Oh, elle était loin de se douter que Cassandre n'était qu'a quelques pas d'elle, cachée dans l'ombre d'une voiture. La petite fille réflechissait le plus vite possible, elle devait trouver quelque chose ! Et vite!!

Cassandre ne pouvait plus attendre, elle avait peur qu'un malheure n'arrive. Et elle ne voulait surtout pas avoir un mort sur la conscience. Elle sortit de sa cachette et dit a sa mère assez fort pour elle tourne la tête


_ Je suis là m'man, je le connais pas, tu tireras rien de lui.

Sarah tourna la tête en direction de sa fille qui venait d'apparaitre.
Cassandre ne regardait que la bouteille cassée qui commençait à s'éloigner de la gorge du garçon. Pourquoi faisait elle ça ? Elle ne voulait pas. Mais elle se disait qu'elle courait tout de même plus vite qu'une bourrée et ça la rassurait.

Erreur ! D'une vitesse fulgurante et malgré le taux d'alcool dans le sang, Sarah se jeta sur sa fille et lui pris fermement le poignet. Cassandre ne s'attendait pas à cette réaction de la part d'une alcolo et n'eu pas le temps de riposter. Elle tira sur son bras pour se liberer mais sa mère serrait le poignet comme une hysterique et commençait à lui tordre même. Cassandre evita de gémir en sentant la douleur, elle devait trouver un moyen de se liberer.

L'odeur d'alcool lui tapissa les narines lui arrachant un haut-le-coeur. Elle haïssait cette odeur d'alcool ! Elle tira plus fort sur son poignet, oubliant la douleur.

Sarah la ramena vers elle et lui mis la bouteille cassée à coté, comme pour l'avertir que ça ferait mal si elle éssayait de partir encore une fois


_ Je veux pas... qu'ils t'emmene, ...tu ne deviendras... pas un... monstre ! Tu reste

Cassandre avait mal, elle avait peur. Sa mère n'était jamais tendre après quelques bouteilles d'alcool...
Celle ci lui donna une gifle pour faire tenir sa fille en place: elle bougeait trop. Elle serra un peu plus le poignet de Cassandre, incosiemment


_ Lache moi maman !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Mer 13 Fév - 17:52

  • Severus ne se serait pas douté que Cassandre avait put entendre la scène dont il faisait partie, lui et la mère de la jeune fille. Pourtant, Cassandre se tenait là, non loin de sa mère. Elle se tenait dans le dos de celle-ci, et Sev' fut donc le seul à pouvoir la voir. Cassandre semblait être son dernier espoir. Il jeta sur elle un regard effrayé, se demandant si elle aussi avait vu venir la catastrophe qui s'annoncait à présent imminente. Le jeune garçon crut un instant que Cassandre ne reagirait pas, laisserait les choses se faire. Pourtant, la jeune fille agit courageusement face à sa mère. En effet, elle l'interpella assez fort pour que celle-ci relache l'etreinte qu'elle portait à Severus. La mère de Cassandre pivota, et porta à sa fille un regard incertain. Ne sentant plus la menace de la bouteille coupée sur sa gorge, Severus degluttit et se releva de son banc, les jambes un peu flageolantes. Il eut du mal à reprendre ses esprits, et dût s'appuyer sur le rebord du vieux banc pour ne pas perdre connaissance. Durant quelques secondes, il perdit totalement le fil des evenements, et ne vit même pas que la mère de Cassandre venait d'attraper sa fille tout aussi vivement qu'elle avait violenté Severus. Celui-ci releva enfin la tête, la vue un peu brouillée, et vit avec effroi l'action qui se passait sous ses yeux. Dans une situation comme celle-ci, nul ne sait veritablement comment agir de manière juste. En effet, Severus était partagé entre l'idée de laisser cette affaire se derouler sans lui, et celle de defendre Cassandre, au risque de blesser sa mère. Sev', l'esprit vif, reflechit à toute allure. Puis, ayant choisit ce qu'il convenait de faire, prit sa baguette de sa poche, et la pointa maladroitement vers la mère de Cassandre. Il ne connaissait aucun sort qui puisse regler les choses d'un seul coup. En verité, il ne connaissait vraiment pas beaucoup de sortilèges tout court. Severus releva pourtant son bras, et avanca d'un pas. La mère de Cassandre empoignait sa fille de manière brutale, l'obligeant à s'immobiliser. Si Cassandre n'avait pas hurler à sa mère de la lacher, Sev' n'aurait jamais laché de sortilège:
    _ Euuuh ... Hum ... Win ... WinGardiumLeviosa !!!
    Severus avait agité sa baguette au hasard. Ce sortilège était le premier qu'il avait appris. En vérité, il s'apprenait en première année. Hors le jeune garçon était très avancé pour son àge dans l'art de la magie. Contrairement aux autres enfants, lui n'avait que les livres de cours pour se "distraire". Hors des sortilèges, il en connaissait peu, certes, mais savait tous les manier à la perfection. Aussi, Severus n'avait rien trouvé de mieux que ce sort là. A première vue, rien ne passa. Mais en vérité, un caillou s'eleva dans les airs, et se mit à flotter au dessus du col. Un caillou de la talle d'une balle de golf. Severus agita sa baguette, et fut mi-satisfait mi-effrayé de voir que la petite pierre obeissait à ses mouvements. Le jeune garçon controlait la pierre. D'un geste vif et ample, il la fit tourner autour de Cassandre et de sa mère, avant de l'abattre de manière calculée sur la tête de celle-ci. Le choc fut surement rude: Le caillou entra en contact avec la tempe de la femme. L'effet fut immediat: La mère de Cassandre fut un instant surprise, sonnée, avant de s'ecrouler à terre. Severus eut alors peur de l'avoir tuée ... Mais lorsqu'il s'approcha d'elle, allongée par terre, il fut rassuré de voir que sa respiration était regulière, et qu'aucune goutte de sang n'avait souillée son visage. Elle était assomée. Sev' passa son regard de Cassandre à sa mère successivement, l'esprit en proie à une panique croissante. Son sort avait marché, mais il venait de frapper une grande personne. Affolé, le jeune garçon lacha sa baguette. Celle-ci roula aux pieds de Cassandre. La tête dans les mains, Severus se remettait de ses chocs, mais se demandait soudain ce qu'il venait de faire ... Cassandre lui en voudrait, tout le monde lui en voudrait. Il aurait une reputation affreuse après cela. Que diraient ses parents ? Que dirait .. son père ?! Cette pensée fit recouvrir ses pensées à Severus. Il se redressa, et s'approcha de Cassandre, l'air affolé. Livide, effrayé, les cheveux ebouriffés de par et d'autre de son visage blanc, Severus parla d'un air.
    _ Je ... je suis ... désolé ! Je n'avais pas le choix tu ... tu comprends ?! Je ne savais plus quoi faire d'autre. Excuse moi Cassandre ...
    Désolé, Severus baissa la tête mais n'osa regarder le corps de Sarah. Il se retourna, pour ne pas avoir à affronter les repproches certains de la jeune fille. Il se maudissait interieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Mer 13 Fév - 18:33

_ Ne t'excuse pas s'il te plaie, surtout pas...

C'était au moins la dixième fois que quelqu'un y compris Cassandre s'excusait... La fille aux cheveux chatains essayait vainement de reformater la compote dans son cerveau en une chose servant aux être humains à penser. Elle se frota machinalement le poignet puis voulu planter son regard dans les yeux de Severus... Trop tard, celui ci était retourné. Elle se remis a parler après une breve pause.

_ C'est à moi de te remercier plutôt... Je ne veux pas rester ici, dans cette ville avec ma mère, je n'en peux plus, c... NOn, fais comme si je n'avait rien dit, je n'ai pas a raconter ma vie...

Elle était sonnée, c'était pas cause de la baffe en tout cas... Mais elle l'était tout de même.
Un "monstre", voila a quoi sa mère la comparerai quand elle la reverrait... si elle la revoyait un jour. La fille baissa ses yeux sur le corps innanimé de sa mère. Elle lui retira délicatement la bouteille des mains pour la balancer dans le canivaux.
Ceci fait, elle s'éloigna de sa mère... Elle ne pouvait pas en vouloir à Severus de l'avoir assomée... Il avait fait quelque chose de mieux qu'il ne l'imaginait et elle en était reconnaissante. Il n'était pas resté planté sans rien faire comme avait pensé Cassandre quelques minutes plus tôt. Elle en fut cruellement désolé, elle avait sous-estimé ce garçon... Sous estimé au plan morale et intellectuel d'ailleurs. C'était de la magie qu'il venait de faire, et il avait l'âge de Cassandre à quelques mois près...
Cassandre se sentit inferieure, grandement inferieure. Peut être aurait elle pu arreter ce rayon de lumière verte des années auparavant en entrant dans la maison accompagnée de sa mère. Peut-etre qu'avec un sortilège protecteur, sa soeur serait encore en vie... Elle était dégouté de ne pas savoir ce que d'autre savait faire. Dégoutée... Pourquoi éprouvait-elle ce sentiment, c'était juste une connaissance en moins... Et pourtant c'était bien du dégout qu'elle éprouvait.

Mais en même temps, elle ne pouvait plus detester Severus. Elle n'en avait plus le pouvoir, elle avait une dette envers lui. C'était comme cela qu'elle le prenait. Et elle éprouvait presque de la sympatie envers un acte qui aurait pu attirer la haine de Cassandre.
*Je suis sur un fil, je peux tomber à tout moment
Un clignement de cil, un coté noir un coté blanc.*
Encore un vers incomprehensible. Mais elle, elle se comprenait. Elle pouvait a tout moment se mettre haïr Severus, c'était sa mère qu'il avait assomé. Mais pourtant elle pouvait être si reconnaissante, c'était sa vie qu'il venait de sauver. Elle n'aurait jamais supporté d'être enfermée jour et nuit, sans aucune porte de sortit, comme un animal dangereux, pouvant bien te crever les yeux. Elle ne savait pas de quel coté elle allait tomber, mais elle penchait pour le remerciement... Et ce fut ce coté là qu'elle choisit. Elle mettait de côté ses differents de coeur avec le garçon


_ Tu te débrouilles drolement bien en magie...

*LA FERME CASSANDRE!*
Et oui, sa conscience reprenait les manettes. Jamais elle ne parlerait librement à quelqu'un, elle ne dirais jamais le fond de sa pensée. Quand à remercier le garçon, elle l'avait déja fait, elle ne recommencerais pas. C'était comme ça.

La petite fille se détendit enfin. Sa mère était dans un semi-coma du aux effets de l'alcool et d'un caillou bien lancé, hors service quoi. ça faisait du bien de savoir qu'on allait passer le reste de la nuit tranquille sans avoir a se soucier de la suite.

Elle craignait le réveil de Sarah, oui, mais bon. Elle avait tout le début de sa scolarité à Poudlard dabord. Et le début de son apprentissage en magie, et le début de ses sortit nocturnes dans un nouvel endroit et le début de nouvelles relations. Tout un paquet de choses a faire avant de revoir sa chère maman-alcolo-qui-était-descendu-dans-l'estime-de-sa-fille-depuis-quelques-minutes.

Tout ce poid qui se soulevait dans sa poitrine ne l'empecha pas de garder son ton plutôt froid et neutre en posant une question qu'elle regreterait surement dans un futur très très proche.

_ T'as vraiment envie de rentrer chez toi ? Ton père n'a pas l'air très doux...

Elle était dans ses pensées, à moitié assomée par la foule d'actions qui s'étaient passées en quelques secondes et la tentative d'assassinat ratée de sa mère. Elle se demanda quelle heure il pouvait bien être en ramassant son livre qu'elle avait fait tombé quand sa mère l'avait attrapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue

avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 25
[ PUF ] : DaFunk // Cyberclem // Tsun'
[ ANNEE ET MAISON ] : 1ere - Serpentard
[ COTE COEUR ] : Ca ne regarde QUE moi !
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
100/100  (100/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 17 Fév - 21:32

  • Severus laissa ses bras retomber de part et d'autre de son corps. Il baissa la tête, laissant ses cheveux voler devant son visage. Il se sentit tout drôle, d'un seul coup. Comme vidé, completement vidé ... Vidé de tristesse, mais vidé de toute forme de joie, egalement. Vidé d'apprehension. Il ne ressentait plus rien. Severus avait agi. De manière positive ou non, il n'en savait rien, il ne se posait plus de question. Lui aussi, comme Cassandre, était sonné par ce qu'il venait de se passer. Tout était allé très vite, et les consequences de son acte ne semblaient le frapper qu'en cet instant. Pourtant, Severus ne percevait aucune angoisse, aucune interrogation. La voix de la jeune fille sembla le tirer de ses rêveries. Elle lui demandait de ne surtout pas s'excuser. Tant mieux. Severus n'avait pas envie de parler. Cassandre, elle, le remercia ... Le jeune garçon ne se retourna pas. Il regardait un point au sol. Pourtant le compliment de la jeune fille lui fit redresser la tête. Comme un eclat dans la nuit, Severus esquissa un sourire. Pour la première fois de sa vie, il comprit le soulagement et la légère euphorie de recevoir un compliment quand tout semble aller de travers, que tout paraît triste et sans interet. Le jeune garçon en fut un peu heureux, un peu surpris. Il se tourna vers Cassandre dans un mouvement fluide et lent. Maladroit, le jeune garçon la regarda d'un air etrange, et masqua son sourire de par une expression neutre, qui ne trahissait plus aucun sentiment. Severus croisa les bras, et regardait Cassandre ramasser son livre avec des yeux vagues et eteints. Il se sentait comme dans un état second. Et n'osait poser son regard sur la mère de Cassandre. Le jeune garçon ne connaissait encore aucun sort qui puisse deplacer son corps. Elle resterait là. Le coup que venait de lui porter Severus, indirectement, ne pourrait que lui faire du bien. Au mieux, cela avait peut-être eu pour effet de lui remettre les idées en place ! Les paroles de Cassandre tranchèrent soudain le silence, et frappèrent Severus de plein fouet. Celui-ci sentit son coeur bondir dans sa poitrine. La jeune fille venait de critiquer son père. Le reflexe de Severus fut de froncer les sourcils. Il entrouvrit la bouche pour repliquer mais ... mais rien. Il ne trouva absolument rien à dire. Aucune chose méchante, aucun reproche à réenvoyer en direction de Cassandre. Cette impuissance totale vis à vis de la jeune fille, dans le but de défendre son père, laissa Severus de glace. Il ecarquilla les yeux. L'evidence fut marquante. C'est vrai ça ... Son père n'était pas doux. Et le jeune garçon n'avait aucune envie de rentrer chez lui. Bien au contraire. Severus cherchait quelque chose à dire. Il avait deplié ses bras et replacé une mèche de ses cheveux dans le bon ordre. Mais les paroles se mourraient, la réponse ne venait pas. Que dire ? Severus se demandait ce que pouvait bien penser Cassandre en ce moment. Attendait-elle vraiment une réponse, après tout ? N'avait-elle pas prononcé ces paroles en l'air ? Severus detourna la tête, ne voulant pas que la jeune fille voit son état second, sa gène evidente à ne savoir que dire. Embarassé, terriblement mal à l'aise, le jeune garçon se mit à se tordre les doigts. Dans un ultime effort, il ne put bredouiller que:
    _ Eh bien je ... euuh ...
    Puis Severus en eut marre. Il s'avanca vers Cassandre, et se pencha à son tour pour ramasser sa baguette. Cela suffisait maintenant ! Assez de cet état ridicule qui le paralysait. Il était grand après tout. Il pouvait bien se ressaisir ! Severus avait vu bien pire encore, et avait vecu nombre de situations plus affreuses que celles-ci. Le jeune garçon se redressa de toute sa hauteur, et regarda Cassandre droit dans les yeux. Il se mit à parler d'un air assez sec, comme s'il desirait remettre la jeune fille sur pieds, lui faire recouvrer ses idées.
    _ Ecoute. Il est possible que je ne doive pas m'excuser auprès de toi. Pourtant je le fais. Ce qui vient de se passer doit ... doit rester entre toi et moi. Quand ta mère se reveillera, elle sera seule au milieu de la rue. Elle oubliera ce qu'elle ... ce qu'elle à voulue me faire. Tu n'auras aucun problème après cela.
    Cette dernière phrase fut plus hesitante que les autres ... Après tout, qui pouvait confirmer que Cassandre se trouverait en sureté totale ? Qui dit que sa mère ne lui fera aucun mal ? Severus tourna le regard. Puis ajouta finalement.
    _ En fait ... Je pense que tu devrais dormir ailleurs que chez toi cette nuit. Je ... je ne sais pas où. En vérité moi non plus je ne veux pas retourner ... chez moi.
    Le jeune garçon tourna la tête vers Cassandre, et la regarda d'un air dur. Sa voix se voulut ferme et presque ironique.
    _ Je pense être aussi fatigué et délaissé que toi. Alors ne me demande aucun conseil, je ne t'en donnerai pas. Si tu as un problême, ce n'est pas à moi qu'il faut t'adresser. Car les miens, je ne sais même pas les regler de part moi-même alors ...
    Severus emit un rire jaune et grincant avant de ranger sa baguette dans sa poche. Il passa sa main dans ses cheveux d'un air agacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre Crimson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 24
[ PUF ] : Ally
[ ANNEE ET MAISON ] : Première année, Serdaigle
[ COTE COEUR ] : ....
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Moyenne Scolaire:
20/20  (20/20)
Popularité:
0/100  (0/100)
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   Dim 17 Fév - 22:31

Contrairement à ce à quoi s'attendait Cassandre, le jeune garçon ne répliqua pas tout de suite d'un ton tranchant comme une lame de couteau bien aiguisé. La petite fille qui s'était remis à regarder tristement sa mère sur le sol releva vite la tête, une impression d'incomprehension sur le visage. Elle aurait juré qu'il allait la tirader d'insultes. Mais non, il restait la sans rien dire, sans ne pouvoir rien dire. La petite fille savait pertinement qu'il ne fallait pas dire du mal des gens... Dire du mal du père de Severus, c'était comme signer un contrat ennemi, elle le savait pourtant elle avait posé sa question. C'était ça la curiosité, et elle ne s'en voulut pas. Il ne lui envoyait pas de réplique cinglante dans la figure ! Il begaya un instant. Oh purée, ça avait dû le choquer cette scene ou quoi ? Ou peut être le sortait elle de sombres pensées avec sa question...

Il s'approcha d'elle et la toisa de ses yeux noirs d'ébene. Il semblait tout à fait normal à la lueure des deux trois lampadaires qui éclairaient encore. Son ton se fit sec, ferme.

Cassandre fut surprise."Je pense que tu devrais dormir ailleurs que chez toi cette nuit." qu'il avait dit. Elle avait oublié que Severus croyait qu'elle ovulait dormir chez elle cette nuit. Elle fit un sourire et écouta les dernière paroles que le garçon avait à dire.
"Je ... je ne sais pas où. En vérité moi non plus je ne veux pas retourner ... chez moi."
Elle en était pratiquement sure. Enfin Severus semblait être tout à fait sincère, elle le sentit, elle sentit qu'elle n'avait rien à craindre pour l'instant de lui. Elle se détendit vraiment pour la première fois depuis le début de la journée.

Tout cela devait rester entre elle et lui... Pourquoi ça irait autre part ? ça n'était les affaires de personne, juste un petit accident qui arrivait de plus en plus frequement. Pourquoi quelqu'un voulait savoir ce qui s'était passé. Elle aprouva d'un hochement de tête bien visible.

" Je pense être aussi fatigué et délaissé que toi. Alors ne me demande aucun conseil, je ne t'en donnerai pas. Si tu as un problême, ce n'est pas à moi qu'il faut t'adresser. Car les miens, je ne sais même pas les regler de part moi-même alors ..." Continua t'il.
Fatiguée ? Elle ne l'était pas vraiment après ce qui venait de se passer. ça lui avait donné un coup de fouet, c'était peut être aussi dû à la gifle récente de sa mère qui laissait une marque rouge et brulante sur la joue de Cassandre. Et délaissée... Peut être, elle devait l'être moins que lui...

Severus avait dit qu'il ne l'aiderait pas et que lui savait regler ses problèmes par lui. Elle fut assez d'accord sur la dernière phrase. Puis le garçon ria un peu. Le genre de rire que Cassandre n'aimait pas mais qu'elle aussi pouvait émettre parfois. Elle lacha, sentant l'irrepressible envie de parler et encore surprise du fait qu'il ai vraiment cru qu'elle allait dormir chez elle (Cassandre avait du mal a croire cela mais c'était plausible)

_ Dormir ailleurs ? Evidemment, je n'ai jamais voulu aller dormir ici, je ne suis pas dingue, pas encore en tout cas ! Pas besoin de sort ou autre chose pour qu'elle oublie, franchement, elle était pas assez lucide pour mettre ce qui s'est passé dans un coin de sa mémoire. C'est pas la première fois qu'elle est bourrée.

Elle fit une pause, se rendant compte de ce qu'elle venait de dire avant de continuer sur sa lancée

_ Par contre, il est tard et je sais pas si c'est encore ouvert le petit endroit ou je voulait aller. Faudrais que je me dépeche si je veux avoir une chance de ne pas passer la nuit dehors...

Elle regarda Severus, éclairé par les lampadaires. Baucoup plus grand qu'elle, les cheveux gras, le teint pale... Elle se dit que vraiment, elle devait s'en aller de cette rue et vite.
Quelqu'un abregea ses reflexion en ouvrant la fenetre et en criant

_ C'EST PAS BIENTÔT FINI OUI ? IL Y A DES GENS QUI VEULENT DORMIR ICI !

Cassandre leva la tête mais déja, la fenetre s'était refermée et la lumière s'éteignit. L'homme n'avait visiblement pas vu le demi-cadavre de sa mère sur le sol ou alors était il plus qu'habitué. La bonne réponse devait être la première, les voisins ne voyaient pas souvent Sarah sortir, ou alors, ils la voyaient avec un grand sourire et un air poli. La mère de Cassandre savait bien cacher son jeu, elle au moins ...

Et là, Cassandre s'en rendit compte. Oui, il fallait qu'elle dorme. La petite histoire digerée, elle se sentit envahie par l'envie de s'écrouler au sol et de s'en aller vers les bras de Morphée. Elle ne tiendrait plus très longtemps. C'est pourquoi elle murmura à Severus


_ Bon ben je te laisse, j'm'en vais. Bonne nuit et à Poudlard, on se reverra surement.

Elle se remis a marcher dans la rue froide et sombre, laissant Severus et sa mère a moitié dans le coma derrière elle. Le pseudohotel ou elle voulait aller n'était pas loin, elle ne mettrait pas plus de cinq minutes à le trouver et à demander une chambre. Pourvu qu'il soit encore ouvert, il faisait trop froid pour dormir à la belle étoile, surtout en tee-shirt...
Un air trotait dans sa tête, encore un nouvel air. Mais elle n'arrivait pas à caser des paroles dessus. Ce n'était que le cadet de ses soucis pour l'instant.

Elle disparut au coin de la rue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le Droit Chemin [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le Droit Chemin [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ajouter un chemin (une route, une rivière, ...) dans MapSource
» Liens inactifs dans Outlook Express
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme
» Composition de trains dans RRTC 7.0 B1 Gold
» Insertion d'animation dans un php joomla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.[ Maraudeurs à Poudlard ]. :: Poudlard - Extérieur :: Habitations :: 15 Impasse du Tisseur-
Sauter vers: